Select a page

juil 1st

Synthèse des réunions sur le thème synodal d’avril et mai 2021

Posted by with No Comments

Le conseil presbytéral a fait le choix de ne pas résumer les interventions mais de les transcrire en intégralité. Seules les répétitions ont été supprimées

Rencontre synodale du 26 avril 2021

Ce que vous a inspiré le mot « mission »

Évangélisation, mandat, vocation, fonction, but, devoir, prérogative, challenge, travail, envoyer, témoigner, annoncer, parler, objectifs, résultats, responsabilités claires et précises, partage de l’Evangile, ouverture, apprentissage, entraide spirituelle et matérielle, organisation, visibilité, climat, enjeux, pauvreté, influence, engouement, solidarité, humanisme, Dieu, Foi, transmission, écoute, fin, célébration rendue à Dieu, communion en Eglise chrétienne, charge à exécuter, service et non pouvoir, représentant d’un message ou de quelqu’un, fraternité, accueil, répondre à un appel.

 

  1. I.               Lecture et discussion autour de Mt 28, 16-20

A qui s’adresse le texte ?

Aux 11, aux suivants, à nous, à tous ceux qui l’entendent

Qui sont les nations ? Le monde
Qui sont les disciples ? Les 11, les suivants, nous

Quel est le lien avec l’Eglise ? pas de lien avec l’Eglise institution mais les communautés chrétiennes l’ont vécu. Chacun des disciples a pris ce texte au sérieux, s’en est emparé et l’a vécu. L’Eglise existe à cause des envois de ce type par Jésus ou le Saint Esprit

 

Comment nous sentons-nous concernés par la mission à partir de ce texte ?

Témoignage de l’Ecriture important. Agir est aussi témoignage = parler du christianisme aux éloignés.

Assurer la survie de notre propre Eglise plutôt qu’aller convertir les athées. Survie de l’Eglise en jeu. Comment nos enfants et petits-enfants vont assurer la survie de l’Eglise ?

« Allez » donc il faut se bouger, aller vers les autres, sortir

Christ est avec nous. Le fait qu’on ne soit pas seuls= libération et soutien pour y aller.

« Je serai avec vous… » est encourageant pour avancer parce qu’il nous aide. Pas seulement un appel mais aussi un encouragement et une consolation

Prérogative des chrétiens : Christ nous impulse vers les autres pour témoigner

Il faut se lancer, il faut faire confiance en Jésus et choisir la foi

Questions sur le « comment y aller », vers ceux qui refusent de croire.

 

Définition de la mission de l’Eglise de manière intemporelle à partir de ce passage

Se rassembler pour témoigner, se retrouver en communauté

Mission d’aller expliquer avec ses mots ce que nous avons reçu

Être ouvert à l’autre, se faire connaître et être avec d’autres

Pentecôte : aller évangéliser. Même chose aujourd’hui

Faire grandir l’Eglise

Gens qui se rencontrent pour partager la bonne parole qui nous tient à cœur et qu’on veut partager

Commencer par des valeurs et redonner envie aux gens de venir. Faire des choses plutôt que de parler des textes (en premier) : annoncer l’Evangile là où les gens se trouvent avec des mots et des actions qui leur parlent.

Ouverture sur les autres, accueillir les autres (tout le monde) comme le Christ a accueilli tout le monde

Envoi du Christ, c’est ce qui est la mission : en actes et en paroles. Témoigner de la foi

Aller vers les autres (fraternité) en actes

Dire ses convictions sans honte, ni mépris ni rejet

Enseigner la Bonne Nouvelle

La parole est importante

Tous les moyens sont bons : il faut cesser d’être discrets. Chacun doit commencer par montrer sa foi et se comporter en conformité avec elle, le reste suivra

Individuellement, l’Eglise doit être un lieu de ressourcement

Définition de la mission de l’Eglise : rassembler une communauté au nom de Jésus pour parler de Dieu

 

  1. II.            L’Eglise n’est pas hors du monde, sa mission est dans le monde que Dieu aime

Qu’est-ce qui a changé dans le monde depuis 30 ans et qui a conduit à transformer les pratiques religieuses ?

Cellule de base : individu et non plus famille

Solitude (choisie) des uns et des autres rend le partage et la convivialité plus difficiles

Regain de spiritualité (après la disparition du matérialisme communiste)

Le rapport au temps a changé : tout va vite, c’est le règne de l’immédiat

Le rapport aux médias a changé (fake news etc). Disparition de l’intermédiaire des médias, plus d’autorité en matière d’information

Remise en cause de l’autorité

Omniprésence des réseaux sociaux

Avec un monde très connecté, peut-être plus d’œcuménisme car davantage d’échanges ? Et plus de radicalisation par ailleurs malheureusement aussi

Plus du tout de contrainte sociologique pour aller au temple

Hyper activités des personnes : travail à temps complet des deux dans le couple, éloignement parfois important du lieu de travail, d’où une baisse de fréquentation des lieux de culte

Internet : individualisation des choix, zapping (il faut tout le temps changer d’activité) plus aucune culture religieuse de beaucoup de gens

Accès à de multiplicités de spiritualités

Beaucoup de gens ne se rendent pas compte de leur besoin spirituel

Interreligieux

Perte de réponses ou de repères par rapport aux drames que l’on voit tous les jours aux infos et difficultés pour les croyants de justifier ou de répondre aux questions des non croyants

Manque d’intérêt pour participer. Diminution de la place de l’église laissée dans la vie quotidienne d’une famille

L’église ne sait pas communiquer, pour attirer les membres dans la communauté et comme on est très sollicité ce n’est pas une chose première

L’accès à internet a transformé les recherches et coupe le besoin immédiat d’échanger avec l’autre (discussion – dialogue)

Echanges plus particuliers dans un groupe sur ce qui a changé dans notre pratique religieuse personnelle sur cette période : difficultés à embarquer nos enfants dans notre trajectoire – déceptions par rapport à l’église catholique, qui ont conduit à venir au protestantisme – essoufflement personnel
Forces

L’Eglise protestante est ouverte, laisse la liberté de la responsabilité personnelle

L’Eglise sait s’adapter aux cultures différentes

Avec internet et les réseaux sociaux, on touche plus de monde

Il ne reste plus dans l’église, que ceux qui y croient vraiment

 

Faiblesses 

Vieillissement des fidèles

Avec internet, méchanceté. Les moyens de communication conduisent à la dispersion. Les gens sont partis

Il n’y a plus de catéchisme fait par les parents d’élèves au niveau des classes et donc plus d’apprentissage avec des camarades (isolement des enfants catéchisés ?)

Côté austère de la pratique peut amener des personnes à se tourner vers le courant évangélique

Manque de visibilité du fait d’une communication « invisible » dans les médias grand public (mainstream)

Trop grande discrétion du protestantisme français
Défis à relever

Trouver des moyens de parler aux gens ; savoir utiliser les réseaux sociaux ; accueillir autrement ; communiquer

Plus de convivialité, plus de joie

Comment accueillir les jeunes ?

Aides

Réseaux sociaux et internet

La prière

L’Esprit Saint

Formations à notre disposition avec l’aide de la Région

Apprendre à étudier le contexte, se fixer un but et les moyens d’y parvenir (ex de Martin Luther King)

 

  1. III.         Si la mission de l’Eglise est de témoigner de l’Evangile au monde, comment témoigner pour aujourd’hui, pour demain ?

De quoi Dieu sauve (libère)-t-il ?

De l’esprit du Mal, des idoles

De notre incroyance, de notre découragement

Il faut apporter la réponse que le monde attend

Dieu nous sauve de nous-mêmes

Du tout matériel ; du désespoir ; du non-sens ; de la solitude (communion fraternelle) physique ou spirituelle

Lors des grands accidents de la vie, le partage et l’accompagnement montrent que l’Evangile sauve du malheur et du non-sens

Besoin de fraternité et de bienveillance qui manque dans tous les lieux de la vie. L’Eglise offre un cadre bienveillance. L’Eglise offre un lieu sans jugement

S’élever contre tout ce qui est malveillant et communiquer pour la bienveillance au nom de l’Evangile.

Beaucoup de personnes ressentent un vide. L’Evangile apporte un sens

Il ne faut pas parler de Salut

On ne peut pas être seulement consommateur

Le message ne change pas, il faut trouver d’autres moyens de le faire entendre

Jésus donne du sens à nos vies et leur donne un « plus » qui nous fait exister pleinement

Auprès de qui ?

Ceux qui veulent entendre

Les jeunes

Les enfants

Sans oublier les plus âgés

Les protestants éloignés

Tout le monde

Les fidèles et les éloignés

Quelles formes ?

Rayonnement de la communauté

Cultes plus festifs

Trouver de nouveaux moyens de parler aux jeunes

Moments de rencontre dans l’Eglise, rencontres conviviales et par ce biais faire passer un message

Témoigner, sortir, aller vers les autres

Accueillir les gens, être proches d’eux et à l’occasion parler d’espérance

On doit essayer de tout son cœur avec tout le monde, de vivre selon l’Evangile en espérant que cela interpelle les autres : témoignage en actes

Se détacher des grands thèmes de préoccupation actuels parce que l’amour de Dieu est intemporel

Organiser des rencontres entre les paroisses (2 à 2)

Groupes de quartier

Que faut-il au minimum pour que l’Eglise soit missionnaire ?

Des personnes formées

La présence de l’Esprit Saint

La prière

Laisser l’Esprit agir en nous

Grand esprit d’ouverture

Ne jamais oublier que c’est pour Dieu que nous agissons

Rencontre synodale du 8 mai 2021

En italique, ce qui n’est pas directement lié au thème mais qui doit être entendu

  1. I.               On recommence notre jeu mais avec « mission de l’Eglise »

Quels termes associez-vous avec l’expression « mission de l’Eglise » ? Charge, responsabilité, au service

Porter et partager le message du Christ

Témoigner, être au service de

Encadrer, soutenir les fidèles

Témoigner, partager, échanger de façon universelle

Proclamation (de l’Evangile)

Témoignage (personnel, vis-à-vis des autres)

Annonce de l’Evangile et diaconie

Annoncer l’Evangile sans restriction (de telle sorte que tous puissent le comprendre)

Rencontre de l’autre, avant le contenu qui viendra ensuite

Annonce et Partage (et vice versa)

Rapprochement avec les autres chrétiens

Être prêts à nous accueillir les uns les autres dans un esprit de famille, sans préférence

Rapprochement avec tous les descendants d’Abraham

Communiquer son Espérance en Christ, à ceux qui sont en dehors de l’Eglise

 

  1. II.            Et nous, à Rambouillet ?

En quoi notre paroisse participe-t-elle de la mission de Christ ?

Quelles activités sont essentielles pour vous dans notre paroisse ?

Prédication = la base (de différentes manières)

Proclamation

Cultes, entraide très importante

KT, repas partagés

Célébrations (louange et prédication) et communion fraternelle (écoute, recherche de soutien et entraide)

Présence d’un pasteur

Invitation de personnes extérieures (chants de Noël- culte ouvert)

Accueil à la communion de tous les chrétiens (même si pas spécifique à notre paroisse mais protestant)

Communication (culte filmé diffusé : forme plus souple pour regarder à toute heure, en famille, à transmettre à d’autres qui n’osent pas entrer dans le temple) La parole de Dieu est annoncée « in extenso » ce qui « touche » les personnes de l’extérieur.

Repas de l’association MARC permettant d’échanger.

 

En quoi la paroisse est-elle tournée vers l’extérieur ? (Autrement qu’en temps de pandémie)

Pas fondamentalement. Efforts pour l’être mais pas souvent de succès. Des progrès à faire

Conférences

2 ou 3 moments : interreligieux mais essentiellement tournés vers l’intérieur

Dîner de Marc

Partage œcuménique (groupes de prière partages bibliques)

On a fait des choses dans l’événementiel : conférence ; culte découverte ; invité les Juifs et cathos ; chants de Noël

Rencontres de maison qui permettent de conjuguer amitié et témoignage de personnes assez éloignées de la paroisse

Réunions animées par Pierre Z. type « Dame transcendance » ouvertes à des personnes extérieures très fidèles. En préparation « Les philosophes des lumières et la croyance à la vocation des humains à dominer le monde »

Souhaits pour l’avenir :

Type réunion chez Kaarina mais plus ouverte sur des « extérieurs »

Revoir tous les bulletins municipaux des mairies de notre secteur pour s’assurer de la qualité de l’information sur notre paroisse (possibilité d’ajouter le lien internet). Travail accompli il y a plusieurs années par Martine Guerlain (info Joëlle)

Philippe reçoit la feuille paroissiale de l’église catholique dans sa boite aux lettres. Peut-on s’en inspirer ?

Agit-elle « hors les murs » ? Comment ?

Synagogue pour Hanoukka

Projet consistorial de flash mob

Oui, à travers les actions de l’entraide MARC

Comment pourrait-elle le faire ?

Il faut partir des individus, chacun doit se sentir d’abord concerné personnellement et construire une communion fraternelle très proche pour y aller ensemble. Pas de communication à cause de l’ordinateur (trop de nouvelles). Il faut téléphoner et aller voir les gens. L’ordinateur sépare

Biais à trouver, remplaçant les chants de rue d’autrefois

Souvenir des fêtes au centre des 7 Mares.

Essayer la communication avec les évangéliques (Agape). Travailler avec eux

 

Est-elle missionnaire au sens déterminé lors de la méditation du texte de Mt 28, 16-20, lors de notre première rencontre ? (Allez, faites de toutes les nations…)

Nous ne savons pas faire

Non

Remarques complémentaires

Pour attirer des gens à écouter qq chose, on ne sait pas faire, contrairement aux évangéliques, Taizé etc.. ; Il faut réfléchir au pourquoi

Critique de la forme du culte  

Groupe de visiteurs à l’hôpital : aumônerie (bonne collaboration entre aumôniers de toutes confessions ou religions). Suppose engagement et écoute

Faire plus de cultes familles-jeunes dans le but d’augmenter le nombre des participants. Recommencer l’accueil des enfants en début de culte. Regret de la disparition des repas des familles

Chorale d’enfants

 

Vers qui doit-elle en priorité se tourner ?

Quelqu’un refuse la question : il faut toucher tout le monde

Pas de manière générale : il faut discuter vers qui ce sera le plus facile car on n’est pas très bons dans ce domaine

Pour beaucoup, le public le plus important c’est la jeunesse

Pour réaliser ces projets, mettre en place un groupe de volontaires dédié à ces projets et qui rendrait compte au conseil presbytéral.

 

Qu’est-ce qui lui manquerait pour être une meilleure missionnaire ? Quels changements faudrait-il opérer ?

NB : quasiment toutes les réponses sont des réponses « à l’intérieur »

Un animateur jeunesse (repris de la discussion précédente)

Plus insister sur la pertinence de la parole de l’Eglise dans les grands enjeux de notre société dans les moments où les jeunes sont présents (contesté par d’autres et discussions sur le meilleur temps et format pour évangéliser : est-ce le temps du culte ?)

Plus de joie et d’accueil

Un soutien au pasteur et au cp

Assemblée autour de la parole ; rassemblements paroissiaux pour échanges et message doit s’adapter (être à l’écoute de l’autre)

Manque une chorale

Il faudrait pouvoir réserver un temps de culte pour discuter de la prédication et avoir plusieurs intervenants, dont des demandes de prières

Pasteure trop seule à porter ; commission « rencontres » existait ; réunions de quartiers, événements à organiser

Il y avait des réunions de quartier aux Essarts etc…permettait de voir des gens qui ne viennent pas au culte

Renforcer la convivialité

Trouver des occasions de convivialité qui attirent ceux à la marge. Besoin d’offres variées (pour protestants éloignés) pour attirer le maximum de personnes

Prêts de locaux autrefois, du coup on avait des contacts

Idées lors du projet de vie : voyages ; café dans la rue

Trouver un moyen de faire connaître l’existence du lien YouTube de notre culte dans les médias locaux, dans le respect de la légalité en matière d’affichage, de publicité.

Formation pour mieux témoigner : Existence il y a quelques années, d’une formation collective au témoignage proposée par la Région : intéressante, 6 réunions, une par mois pour tous les paroissiens et non pas juste CP. « Formation pour une Eglise de témoins »

Très difficile et il faut être formé et on ne sait pas faire, manque un ministère de formations mais formation individuelle

 

  1. III.         L’Eglise, c’est nous.

L’Eglise est nous ensemble mais aussi chacun de nous. L’apôtre Paul rappelle que tous sont une part du corps du Christ auquel il compare l’Eglise (1 Co12).
Y a-t-il dans notre paroisse des personnes qui témoignent de manière particulière ? Lesquelles ? pas abordé dans groupe de Laure

Ministère téléphonique anonyme très important dans la paroisse (et pas facile)

Visiteurs

Prédicateurs laïcs

Personnes prêtes à accueillir chez eux pour aider qq (mais à titre personnel)

Personnes à l’écoute de ceux qui ont des problèmes

Personnes qui soutiennent et encouragent ceux qui en ont besoin

Equipe de ménage, jardin, Janine

Filmer le culte

 

 

A votre avis, comment peut-on les soutenir ?

Prier pour elles
Manque-t-il une forme particulière de témoignage dans notre paroisse ?

Chef de chœur

Personne ressource pour la formation au témoignage

 

Apports complémentaires par la suite : ce sont des idées qui restent en italique, pas des réponses aux questions

Les commissions à créer (entre autres donc : comment envisager rapprochement justement jeunes/plus âgés pour se connaître entre générations)

- les rapprochements jeunes et paroissiens plus âgés, (à l’occasion, dans la pratique, de pots après culte et après KT/école biblique de façon qu’on échange entre « vieux/jeunes »)

- cultes animés ou lectures bibliques par jeunes, conférences ou échanges etc….

Sujet de conférence possible : Le protestantisme car beaucoup ignorent ce qu’il est.

Apport de catholiques partageant régulièrement nos cultes : pas de vraies réponses aux questions sauf : une question intéressante : comment faire savoir nos compétences pour que chacun les mette au service de la communauté ?

Les difficultés de certains pour témoigner de leurs convictions

La diversité d’origines des fidèles (géographique, culturelle et religieuse)

Critique d’une personne sur nos liturgies « fixes »

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*